50 associations étudiantes de l’université de New York soutiennent le mouvement de Boycott, Désinvestissement et Sanctions pour les droits fondamentaux des Palestiniens

Nous, associations étudiantes soussignées, nous engageons à participer au mouvement de Boycott, Désinvestissement et Sanctions (BDS) pour les droits fondamentaux des Palestiniens :

  • En boycottant les produits israéliens et les produits manufacturés dans les Territoires Occupés, excepté ceux manufacturés par les Palestiniens. Pour voir quels produits boycotter, aller sur https://bdsmovement.net/what-to-boycott
  • En boycottant les institutions académiques israéliennes et les conférences parrainées par l’État d’Israël
  • En boycottant les clubs pro-israéliens de la NYU, Realize Israel et TorchPac, en ne co-parrainant pas des événements avec eux, ainsi qu’en boycottant les associations pro-israéliennes hors du campus telles que Birthright-Taglit, StandWithUs, Christians United for Israel, the Maccabee Task Force, Mosaic United, Sionist Organization of America, American Israeli Political Action Committee et the Anti-Defamation League
  • En soutenant le mouvement de Boycott, Désinvestissement et Sanctions
  • En appelant la NYU à désinvestir ses avoirs des sociétés et capitaux complices de l’occupation israélienne de la Palestine
  • En nous engageant à sans cesse reconnaître la terre et la souveraineté des autochtones.

Cette année, c’est le 70ème anniversaire de la Nakba (catastrophe) palestinienne, au cours de laquelle 700.000 Palestiniens ont été violemment expulsés de chez eux par les milices sionistes, et de l’établissement de l’État d’Israël, qui poursuit jusqu’à aujourd’hui sa campagne de nettoyage ethnique de la Palestine sous forme d’occupation militaire israélienne de la Cisjordanie et des Hauteurs du Golan et du siège brutal de Gaza.

Nous soutenons le mouvement de Boycott, Désinvestissement et Sanctions pour les droits fondamentaux des Palestiniens en tant que méthode non-violente de résistance à l’apartheid israélien depuis l’étranger. Nous appelons la NYU à désinvestir ses avoirs des sociétés et capitaux complices de l’occupation israélienne de la Palestine. S’inspirant du mouvement anti-apartheid sud-africain, BDS exige d’Israël qu’il fasse ce qu’il faut pour se soumettre au droit international. En à peine plus de dix ans, BDS s’est épanoui à travers la planète en un mouvement mondial d’organisations religieuses, d’associations universitaires, de syndicats et de mouvements militants, et nous sommes fiers de faire partie de ce combat pour la justice.

Signataires :

1. Coalition de Défense (contre) la Traite à NYU (Re-Act)
2. Mois de l’Héritage Africain
3. Syndicat des Etudiants Africains
4. Magazine Littéraire Aftab de NYU
5. NYU Contre le Fascisme
6. Etudiants Arabes Unis
7. Alliance des Femmes Américano-Asiatiques à NYU
8. Coalition des Américains du Pacifique Asiatique de NYU
9. Bella Quisqueya (BQ)
10. Coalition des Noirs et Bruns de NYU
11. Initiative des Musulmans Noirs de NYU
12. Syndicat des Etudiants Noirs (BSU)
13. Coalition sur le Droit et la Représentation à NYU
14. Libertaires du Collège à NYU
15. Désorienter à NYU
16. Désinvestir pour la Justice Climatique à NYU
17. Equipe de Rêve de NYU
18. Gentilshommes de Qualité (GQ)
19. GSOC-UAW Local 2110 – Syndicat des Employés Diplômés de l’Université de New-York
20. Association des Etudiants Américano-Haïtiens (HASA)
21. Hermandad de Sigma Iota Alpha, Inc.
22. Coalition de l’Incarcération à l’Education
23. Organisation Socialiste Internationale de NYU
24. Voix Juive pour la Paix de NYU
25. La Herencia Latina
26. Latinos Unidos Con Honor y Amistad at NYU (LUCHA)
27. Etudiants en Droit de NYU pour la Justice en Palestine (LSJP)
28. Association des Etudiants Malaisiens
29. Association des Etudiants Mexicains de NYU (MexSA)
30. Mosaïque : La Coalition Interconfessionnelle des Etudiants de Couleur de NYU
31. MuCh – Dialogue Chrétiens Musulmans de NYU
32. Association des Etudiants Musulmans Diplômés
33. Association des Etudiants Musulmans de NYU
34. Société Nationale des Ingénieurs Noirs (NSBE) de NYU
35. Association des Etudiants Amérindiens et Autochtones de NYU
36. Le Chapitre Omicron de Phi Iota Alpha
37. Association des Etudiants Pakistanais de NYU
38. PorColombia de NYU
39. Groupe de Travail de Refuge Etudiant de NYU
40. SHADES : pour les Etudiants de couleur LGBTQ et leurs alliés de NYU
41. Shuruq : Mois du Patrimoine Islamique
42. Slam de NYU ! Club de Poésie
43. Etudiants de NYU Contre la Gentrification et l’Expansion
44. Etudiants de NYU pour la Justice en Palestine
45. Mouvement d’Actions Ouvrières des Etudiants de NYU
46. Association Tandon des Etudiants Musulmans de NYU
47. Association des Etudiants Turcs de NYU
48. T-Party de NYU
49. Viva Peru ! De NYU
50. Jeunes Démocrates Socialistes d’Amérique à NYU

Résolution interne pour les associations étudiantes qui soutiennent BDS :

ATTENDU QUE le colonialisme de peuplement et le racisme structurel sont à l’oeuvre dans le monde entier, y compris aux Etats Unis, pour priver de leurs droits, déposséder et infliger de la violence à des groupes spécifiques de gens au bénéfice d’autres,

ATTENDU QUE l’occupation militaire et la colonisation sans fin de la Palestine par l’État d’Israël sont une manifestation du colonialisme de peuplement ainsi que du racisme structurel, soutenus politiquement, financièrement et militairement par les Etats Unis,

ATTENDU QUE l’État d’Israël viole systématiquement les droits des Palestiniens selon le droit international, y compris le droit à l’éducation,

ATTENDU QUE l’État d’Israël viole spécifiquement le droit à l’éducation des Palestiniens en portant atteinte aux universités, facultés et écoles palestiniennes dans des offensives militaires, en assaillant les étudiants dans ces institutions et en obligeant les institutions à fermer temporairement pour des raisons militaires ou autres, en restreignant la circulation des Palestiniens à tel point que cela entrave leur possibilité d’assister à leurs cours ou d’enseigner, et en empêchant les étudiants de partir à l’étranger pour étudier ou faire de la recherche,

ATTENDU QUE les institutions académiques israéliennes, comme les institutions académiques américaines, sont profondément intégrées aux procédures de l’État et en reçoivent de larges financements,

ATTENDU QUE les institutions académiques israéliennes sont complices de l’occupation et de la colonisation de la Palestine et de la violence d’État contre les Palestiniens en développant du matériel militaire, des armes, des drones et des technologies de surveillance, en offrant des entraînements militaires et des postes aux officiers haut gradés, en déclarant par la voix de leurs dirigeants et autres substituts leur soutien aux offensives militaires israéliennes, en discriminant les étudiants palestiniens, et en réprimant la voix de ceux qui soutiennent les Palestiniens et leur lutte pour l’autodétermination,

ATTENDU QUE, en 2005, 170 syndicats, partis politiques, réseaux de réfugiés, organisations féminines, associations professionnelles, comités de résistance populaire et autres organisations de la société civile ont appelé « les organisations de la société civile et les gens de conscience du monde entier à imposer de larges boycotts et à mettre en place des initiatives de désinvestissement contre Israël, similaires à celles appliquées à l’Afrique du Sud à l’époque de l’apartheid »,

ATTENDU QUE des dizaines d’organisations académiques dans le monde, dont l’Association des Etudes Amérindiennes, l’Association Nationale des Etudes Latino-Américaines, l’Association des Etudes Amérindiennes et Autochtones, l’Association des Etudes Techniques Critiques, l’Association de Littérature Africaine, l’Association des Etudes Américaines, le syndicat des travailleurs étudiants diplômés de l’Université de Californie et, très récemment, l’Association Américaine d’Anthropologie et l’Association Nationale d’Etudes de la Condition Féminine ont adopté et conseillé le boycott des institutions académiques israéliennes, et d’autres encore, dont l’Association des Etudes sur le Moyen Orient, envisagent de le faire, somme toute faisant de la question du boycott académique une question centrale de la profession universitaire,

ATTENDU QUE des dizaines de collèges et universités aux Etats Unis et à l’étranger se sont désinvesties de l’apartheid israélien ou ont vu des résolutions de désinvestissement votées par les organes de gestion des étudiants et méprisées par les conseils d’administration,

ATTENDU QUE l’économie israélienne est construite sur et complice de la colonisation, l’exclusion et l’apartheid, en accord avec le mouvement BDS, cette résolution vise des sociétés et marques spécifiques afin d’y concentrer ses efforts. Par ailleurs, BDS ne cible pas l’existence ni l’activité économique des Juifs dans la Palestine historique, mais plutôt les marchandises et sociétés complices de l’occupation et de l’apartheid,

ATTENDU QUE l’Université de New York s’est désinvestie de l’apartheid sud-africain en 1985 par solidarité avec un mouvement mondial pour la défense des droits de l’Homme dans un régime profondément raciste et discriminatoire, et que l’occupation israélienne de la Palestine est largement reconnue comme s’accordant avec la définition de l’apartheid telle que définie par la Convention Internationale sur la Répression et la Punition du Crime d’Apartheid (CIRPCA) adoptée par l’Assemblée Générale des Nations Unies en 1973,

ATTENDU QUE le site web de Realize Israel (realizeisrael.com) déclare que Realize Israel est « une association d’étudiants grandement motivés, engagés dans la défense, le soutien et la célébration de l’État d’Israël sur les campus des facultés par des méthodes académiques, fondées sur l’action, politiques, éducatives et commémoratives »,

ATTENDU QUE TorchPac décrit sa mission sur sa page Facebook comme devant « promouvoir l’alliance USA-Israël par l’éducation, l’engagement et le lobbying des membres du Congrès »,

ATTENDU QUE le plaidoyer en faveur de l’État d’Israël, tel qu’il a été accompli par Realize Israel et TorchPac, revient en réalité à reconnaître et à défendre les fondations coloniales de peuplement d’Israël et son constant régime d’apartheid contre le peuple palestinien,

ATTENDU QUE collaborer avec les associations pro-israéliennes sur les campus revient véritablement à soutenir le sionisme, idéologie qui pilote l’État colonial de peuplement d’Israël, et équivaut à une complicité avec l’apartheid israélien. Par ailleurs, co-parrainer des événements avec des associations sionistes/pro-israéliennes les rend fondamentalement malvenus pour les étudiants palestiniens , déjà marginalisés sur les campus des facultés.

ATTENDU QUE l’[association étudiante] a voté des résolutions de soutien à la justice et au changement social au cours de son existence, et

ATTENDU QUE l’[association étudiante] entend que le boycott des produits israéliens, des institutions académiques et des associations pro-israéliennes n’est expressément pas le boycott des étudiants ou professeurs israéliens en tant qu’individus, ni n’interdit la collaboration entre membres (de l’association étudiante) et étudiants et professeurs israéliens, mais qu’il s’agit d’une liberté d’expression, protégée par la constitution, en soutien de l’appel des Palestiniens à la solidarité pour mettre fin à l’occupation et à la colonisation de la Palestine,

Qu’il soit DECIDE que les [associations étudiantes] s’engageront à participer au mouvement de Boycott, Désinvestissement et Sanctions (BDS) pour les droits fondamentaux des Palestiniens

  • En boycottant les produits israéliens et les produits manufacturés dans les Territoires Occupés, sauf ceux manufacturés par les Palestiniens
  • En boycottant les institutions et conférences académiques israéliennes parrainées par l’État d’Israël
  • En boycottant les clubs pro-israéliens de la NYU, Realize Israel et TorchPac, en ne co-parrainant pas d’événements avec eux, ainsi qu’en boycottant les associations pro-israéliennes hors du campus telles que Birthright Taglit, StandWithUs, Christians United for Israel, the Maccabee Tast Force, Mosaic United, Sionist Organization of America, American Israel Political ActionCommittee et la Ligue Anti-diffamation
  • En soutenant le mouvement de Boycott, Désinvestissement et Sanctions
  • En appelant la NYU à désinvestir ses avoirs des sociétés et capitaux complices de l’occupation de la Palestine par Israël
  • En s’engageant à sans cesse reconnaître la terre et la souveraineté des autochtones.
|Formulaires et listes
Faire un don

Votre don à l’AURDIP nous permettra de financer nos activités, d’imprimer des documents, de publier des informations, et de faire campagne auprès des universitaires.
Faire un don

Newsletter